case-study

Pourquoi s'trick ?

Les consignes de ce TFA étaient de réaliser un side project sur un thème choisi par l'étudiant lui-même afin que ce projet puisse le représenter au maximum étant donné que ce dernier sera une des premières choses qu'un maître de stage potentiel verra avant de lui faire passer un entretien.

Étant passionné de skate depuis mes 11 ans, le thème était tout trouvé, mais malgré tout, cela restait encore vaste. Trop de possibilités. J'en ai donc discuté avec mes professeurs. Lors d'une discussion avec l'un d'eux, il m'a proposé de réaliser un projet consistant à aider les skateurs dans la réalisation de leurs figures. J'y ai réfléchi et oui, c'était le concept qui me fallait. Réalisable, amusant et qui me permettent d'associer plaisir et travail.

Simple mais efficace

Le concept est trouvé, place au brainstorming. Je commence par réfléchir à la hiérarchie de mes pages et je commence mes recherches d'inspiration.

J'ai ce qu'il me faut, mais il manque quelque chose, les skateurs forment une communauté indépendante, soudée qui s'entraide, s'encourage et se félicite lors d'un trick plaqué, mais je suis seul sur ce projet. Je veux faire participer les gens. La création d'un hashtag instagram permettant aux utilisateurs de partager leur évolution, de motiver et de conseiller les autres est la façon la plus efficace et simple d'unir cette communauté autour de s'trick.

Pour ce qui est du contenu, s'trick est principalement visuel et n'a pas besoin de trop de texte, juste assez pour comprendre comment il fonctionne.

Ma tête fait des flips

Bien que la création du contenu fût rapide, la réalisation de sa mise en pages est tout autre chose. Effectivement, les idées ne manquent pas, mais leur association ne rend pas aussi bien que ce que je pensais. De plus, mes professeurs pensent que je pourrais faire plus, c'est trop minimaliste.

image des design

La page d'accueil me donne du fil à retordre, j'essaye, mais rien ne va. C'est bon, j'en ai marre, je vais boire un verre. Je me détends et mes amis me conseillent sur mon projet. Je rentre avec de nouvelles idées de mise en pages. Je tente quelques trucs et envoie les résultats à mes potes, l'avis est unanime, c'est celle-là et pas une autre. J'ai ma page d'accueil ! Il ne reste plus qu'à m'inspirer de cette dernière pour les autres pages.

ça fait beaucoup de pages

Trois semaines avant la présentation, je me dis que j'ai peut-être vu un peu grand vu le nombre de pages. Compte tenu des difficultés que je vais certainement rencontrer et des modifications de dernières minutes, il vaudrait mieux que je me mette à coder maintenant si je veux avoir le temps de tout faire.

Je dois encore filmer mes vidéos. Je pars donc passer une journée en ville avec un ami pour filmer tout ça. Un exemple parfait de l'association plaisir et travail.

 image du code

Presque au bout

Je m'occupe des derniers détails et tout est prêt, mais malgré tout, je stresse. Je connais mon projet et je suis conscient de son potentiel, mais je préfère ne pas faire de pronostics, l'avis de l'un n'est pas forcément l'avis de l'autre.

En tout cas, malgré un certain nombre de difficultés rencontrées tout au long ce projet, j'ai pris énormément de plaisir à m'y impliquer et j'espère que cette motivation se verra lors de la présentation de ce projet.